Patrimoine Médecine Santé Lyon Accueil

Association "Patrimoine Médecine Santé Grand Hôtel Dieu de Lyon"
Promouvoir l'excellence en Médecine, Santé et recherche Bio-Médicale

Et plus encore !

Les Trente Glorieuses de la Médecine Lyonnaise



Naissance d’une Ecole de Médecine 1875 - 1905

Pr René MORNEX  7 janvier 2015

Je voulais faire une conférence sur la naissance de la médecine lyonnaise, quand ce titre s’est imposé à moi. Il paraît un peu racoleur et pourtant cette période de 1875 à 1905 est marquée par une telle efflorescence de nouveautés médicales dans le domaine de la nosologie de la stratégie diagnostique par des avancées chirurgicales et par des réflexions prémonitoires que l’on ne peut que s’incliner et considérer avec un respect profond et une reconnaissance émue la trentaine de praticiens qui ont déversé leur créativité dans le berceau de la nouvelle Faculté de Médecine et de Pharmacie de Lyon. Cette création fut puissamment aidée par les Hospices Civils de Lyon, vieux alors de moins de cent ans qui apportèrent des locaux prestigieux et uniques en France, pour l’époque, attirant un flot de malades et surtout offrant des surfaces inconfortables, certes, mais irremplaçables et enfin des financements modestes mais uniques.

C’est ainsi que naquirent les disciplines nouvelles (dermatologie, maladies vénériennes) des nouveautés chirurgicales avec des audaces opératoires reconnues universellement, des stratégies et l’application de découvertes récentes dans les six mois qui suivaient leur apparition à l’étranger (asepsie, anesthésie etc…) et enfin et surtout des concepts originaux qui se développent encore de nos jours (chirurgie expérimentale, transplantations d’organes) C’est ainsi que Léopold OLLIER, JABOULAY, entre autres, ont été les figures phares de cette époque.
Le plus impressionnant c’est que tout en découvrant des voies nouvelles, ces pionniers n’hésitaient pas à fixer leurs pensées créatives dans de volumineux ouvrages qui devaient aller répandre très loin la pensée lyonnaise. Pensons, entre autre, au livre d’anatomie humaine publié par Léo TESTUT et qui grâce à de très nombreuses éditions et traductions devaient être le livre de chevet de milliers d’étudiants à travers le monde.

Il n’est pas possible de laisser dans le noir cette phase brillante de notre histoire qui est un fabuleux démarrage de notre histoire médicale, notamment à travers le rôle de l’Hôtel-Dieu à la fin du XIXème siècle.

Il me semble que cela peut être le sujet d’une exposition en 2015 permettant de puiser dans les réserves de chacune de nos collections des objets indispensables et des livres témoignant de la richesse de la pensée médicale de cette époque. Je pense au fond Lacassagne et aux documents précieux de la Bibliothèque Rockefeller, et du Musée Testut-Latarjet, de nos fonds bibliothécaires et même s’il le faut par l’acquisition facile actuellement de documents numérisés.
Bonne année à vous et je forme le vœu que nous réussissions.

Pr René MORNEX.